» Départ en gravière cette fois pour 2 nuits pour ne pas changer les bonnes habitudes. Tout est placé assez rapidement et heureusement car peu de temps après les éclairs commençaient alors à apparaître à travers les nuages. Les BNB de chez Northern Baits, sont eschées sur 2 de mes cannes, Mickaël opte pour une bille Blue Mussel ( NB )et la nouvelle wafter  » Secret One ( NB ) ». La chute de température se faisait ressentir, vers 1h du matin, l’orage s’intensifie, nous sommes bel et bien en alerte orange, nous avions même eu droit à de la grêle.

D’un coup, une de mes cannes s’agite, j’irais voir ce qu’il s’y passe au levé du jour, je ne vais pas prendre de risque au vu des orages. Les heures passent et le jour se lève, je vais voir ma canne et m’aperçois que le poisson n’était plus dessus. Mickaël lui a eu droit à une grosse tanche qui passe le kilo.

Début d’après midi le soleil tape à nouveau, une canne à Mickaël commence à dérouler alors qu’elle était posé à 5m de nous, on voit remonter une grosse miroir, après 10 min de combat dans une troué d’herbes épaisses, elle finie au fond de l’épuisette. La canne est reposée .

peche carpe public

Quelques heures plus tard elle redémarre et autant dire que là ça déménage, une fois dans l’épuisette on voit une commune dépassant le mètre !

Je décide de reposer mes cannes plus tôt que d’habitude. J’essaye de ramener une d’entres elles du bord ce qui n’est pas une tache facile à cause des herbiers qu’il y a un peu partout. Je reste rapidement tanqué, il me faut prendre le bateau… Soudain, la canne commence à dérouler dans mes mains! Je me dépêche alors d’aller voir ce qui se passe, arrivé proche du poisson mon bas de ligne est sectionné…

La nuit commence à peine à tomber, que c’est la touche et je suis directement tanqué dans l’arbre, je ne sens plus de poisson, je décide de tirer pour finir par exploser un hameçon n°2 , c’est vraiment pas mon week end… un peu énervé, je replace au plus vite.

A peine de retour dans le duvet, c’est au tour de Mickaël de dérouler pour décrocher à son tour, mais dans la nuit cette canne lui produira encore un départ et cette fois elle ne nous échappera pas.

Dimanche matin, le jour se lève, je me dis que c’est foutu pour moi… Quand tout à coup, BIP BIP BIP BIIIPPPP v!!! C’est ma dernière chance! Après 10min de zod’ je croise les doigts pour qu’elle ne soit pas retournée dans l’arbre et c’est à ce moment que j’aperçois une grosse commune qui après m’avoir baladé pendant quelques minutes finie dans les mailles de l’épuisette !

peche carpe public nuit

C’est le soulagement. Moi qui pensais déjà rentrer sans avoir pu toucher de mucus. C’est chose faite avec ce magnifique poisson d’une robe très sombre.

texte et photos: Maxime et Mickaël, fieldtester Northern Baits
www.northernbaits.dk

A propos de l'auteur

Articles similaires