» Session hivernale de 48h  » par Julien HILD

C’est à l’occasion du weekend de mon anniversaire que j’ai la chance de pouvoir m’organiser ma première session de pêche de 48h, il ne s’agit pas de ma première pêche de cette année 2015 et ce sera pour moi l’occasion de confirmer différentes choses que j’ai pu constater sur ce début d’année.
Accompagné de ma femme ainsi que d’un bon ami, je me retrouve sur les berges d’un plan d’eau proche de mon domicile, que je convoite depuis quelques temps maintenant mais n’ai pour le moment que peu d’expérience sur celui-ci.

J’ai préparé cette pêche bien avant, en multipliant les soirées, après-midi, matinées de repérage, l’idée était au départ de réussir à prendre au moins un poisson, mais au vue des températures négatives de ces mois de Janvier/Février, la tâche s’annonçait compliquée…

Durant ces phases de repérage, une zone bien particulière que je n’avais pour le moment jamais pêchée me faisait de l’œil, cependant je n’avais que peu d’informations sur celle-ci, allait-elle pouvoir produire un poisson ou deux etc… Je m’affaire tout de même à un très léger pré-amorçage du spot, bien motivé à tester son potentiel même si la période hivernale n’est pas la plus propice à la découverte de « bons » spots, des indices me permettait tout de même de me conforter dans ce choix, à savoir :

  • Un fond propre, sableux
  • Une bonne profondeur d’eau (6m)
  • Proximité d’arbres et branches immergés dans 2m d’eau
  • De la nourriture naturelle visible de la berge

Dans ma logique de pensé, ce poste combinait tous les atouts nécessaire pour abriter des carpes, protection, nourriture, températures de confort etc… Il me fallait le tester.

Après cet amorçage très léger de 300gr de bille de 14mm exclusivement, à raison d’un amorçage tous les 3 jours, je décide le jour de la pêche de caler 2 cannes sur ce poste… La troisième pêchera un poste que je connais, pour y avoir déjà fait plusieurs poissons très respectables, il s’agit d’une cassure assez profonde, lieu de passage obligé pour les résidentes de ce plan d’eau.

Lors de la pêche, la dépose des montages se fera exclusivement en bateau, pour gagner en précision, en qualité dans la présentation des montages. Souhaitant vraiment mettre tous les atouts de mon côté, j’ai misé sur une combinaison sûre en terme de montage, en utilisant un clip plomb de type COG de chez Korda surmonté d’un anti-tangle en tungsten, assurant vraiment le plaquage parfait de l’ensemble, le tout enfilé sur une tête de ligne en fluorocarbone de gros diamètre

Ayant des obstacles à proximité, mon objectif était d’allier discrétion du montage tout en gardant la solidité nécessaire à m’assurer une pêche efficace. Concernant le bas de ligne j’ai toute confiance dans mon Combi-link en fluorocarbone/tresse souple surmonté d’un Krank T8 et d’une Balanced Wafter Hybridde chez Mainline.

Question amorçage, je décide de m’orienter sur quelque chose d’opposé à celui de mon collègue, qui lui met sa confiance dans une très petite quantité de billes accompagnant son montage. Je prendrais une base de « chilli-hot » chènevis, avec des bouillettes Salty Squid broyées le tout nappé d’un peu de stick-mix Hybrid & de DIP Hybrid. L’ensemble sera déposé très précisément à la pelle.

Lors de notre première nuit, nous avons la chance de totaliser 3 départs, par des températures sous 0°, dont 2 sur mes montages, chose qui me conforte vraiment sur le potentiel de la zone mais je n’étais pas encore au bout de mes surprises…
Chaque combat était difficile, chaque poisson s’en donnait à cœur joie dans les obstacles, herbiers encore présent… Mais quel bonheur que de faire des poissons durant cette période, ayant la chance de vivre ces moments avec mon ami, avec qui je partage l’ensemble des départs, ainsi que ma compagne derrière l’objectif à nous mitrailler tel une paparazzi…

Chaque prise marquait une dépose toujours aussi précise, avec 2 petites pelles de mon fameux mix. C’est au petit jour que nous avons la chance de contempler les poissons que nous avons pu prendre, certes pas de gros record, mais des carpes avec de très belles couleurs, immaculées de toutes piqûres… C’est que je recherchai tout simplement…

C’est donc avec confiance que j’aborde le reste de la session, il nous restait une journée ainsi qu’une seconde nuit pour continuer sur notre lancée. Pour être honnête j’étais convaincu que notre pêche se ferait de jour avec les températures qui remontent donc avec ce résultat de nuit, je n’étais que plus confiant…et j’allais me tromper. Pas un seul bip, saut, marsouinnage de journée ne se fera… Il nous faudra attendre 22h pour entendre l’un de mes delkim sonner…

Au travers de cette seconde nuit, nous auront pris 2 poissons encore, dont un combat de plus 40minutes avec ce dernier… Coincé dans des obstacles malgré le fait que le plomb se soit éjecté et il s’agit du plus beau poisson de cette session à mes yeux…Une commune à la robe parfaite, à la morphologie digne d’une combattante…

Au petit matin, l’heure de plier notre matériel arriva, les pensées dirigées vers cette session de fin février que nous avons le sentiment d’avoir réussi, ensemble… Au fond, le partage de la réussite vous procure un sentiment très particulier quand il est honnête, sincère…

Une fois de plus, la nature me donnera tord sur certains aspect de cette pêche, notamment sur la période d’activité des poissons, réputée être intense de journée…Mais me conforta également dans mes choix, il faut le souligner, nous totalisons 4 départs sur 5 sur les deux cannes pêchant ce nouveau spot…
On le dit souvent, l’observation, l’analyse, et le repérage sont autant de paramètres décisifs sur la réussite d’une pêche, mais votre instinct mérite d’être suivit…Parfois à tort, de temps à temps à raison…c’est aussi ça la pêche, la faire sans regret et sans hésitation…
J’espère que cette première session sera un tremplin pour cette saison 2015 qui m’attend, avec de nombreux projets qui se profilent à l’horizon, elle me permet en tout cas d’engranger de la force !

Merci à vous tous de m’avoir lu, et je vous donne rendez-vous très prochainement au travers d’un autre article…qui sera quelque peu plus « tactique »…

Julien HILD