PRINTEMPS: les 5 conseils vus par Bruno MEDOU et Nicolas LEVINE

5 ELEMENTS

ESSENTIELS

POUR LA PECHE 

AU DEBUT DU PRINTEMPS

Nous avons demandé à des experts quels sont leurs cinq éléments essentiels pour la pêche au début du printemps et pourquoi?

Entre matériel léger, appâts et stratégie voici de quoi se donner une idée et de voir les choses différemment…

Bruno Médou

Bouger, bouger, et encore bouger !

« Au printemps les carpes migrent vers les frayères. C’est une phase physiologique traditionnelle que rien ne peut empêcher. Les amorçages copieux les ralentiront, me ne les bloqueront pas comme après le fraie ou a l’automne. Il faut donc suivre les carpes qui trahissent régulièrement leur présence par différents signes. Au printemps je ne quitte donc jamais la surface de l’eau des yeux. Je ne lâche non plus jamais mes deux paires de polarisantes avec différents verres me permettant de faire face aux différentes conditions météorologiques. »

Au spot

« Je mise donc beaucoup sur la localisation et une fois les chemijs empruntés par les carpes déterminés je pêche au spot. Mon objectif est de prendre un poisson puis un autre puis un autre mais en pêchant différents spots ou passe les poissons. Les petits appâts flottants de couleurs vives sont parfaits pour ce genre d’approche. En les boostant très fortement avec du GOO je combien l’attraction visuelle de la couleur a l’attraction olfactive que procure le Goo. C’est détonnant. »

goo korda

Slacklines of course !

« Les carpes navigant beaucoup j’essaye par tous les moyens de ne pas les déranger. Pour cela j’emploi un corps de ligne coulant composé soit de Subline si je pêche en nylon soit en Subbraid si je dois pêcher en tresse. En détendant bien mes lignes je m’assure que ma ligne coule bien et que des poissons n’heurteront pas cette dernière. Les poissons très sollicités sont très sensibles aux cordes tendues. A titre d’exemple, sur les daytickets anglais plus aucun pêcheur anglais n’osent pêcher fils tendus. »

Quelques heures suffisent

« A cette période, les poissons sont parfois en pleine activité et quelques heures suffisent pour prendre un ou des poissons. N’hésitez donc pas a aller poser une ligne si vous avez repéré des poissons en activité. Ces derniers sont mordeurs et réceptifs car ils n’ont pas été sollicité de l’hiver. Les coups du soirs et du matin restent les plus productifs et en une poignée d’heures ont a parfois de jolis surprise. C’est a cette période que je me régale le plus avec mes épisodes Lifestyle ou je tente de prendre un poissons ou plus en une poignée d’heures. »

Délestez vous

« Gardez le matériel encombrant et la grosse logistique pour vos longues sessions. Deux cannes, un sac à dos, une épuisette, et un tapis suffisent pour prendre du bon temps et aussi des carpes. Concentrez vous sur la pêche et cherchez les poissons vous découvrirez une autre façon de vivre sa passion. Une vision différente pleine de sensation et d’adrénaline. »

texte et crédit photos: Bruno Médou

Nicolas Levine

1/ Pop up

« Je ne conçois pas de partir a la pêche a cette époque sans mes cheres pop-up. De préférence de couleurs vives, jaune, blanche ou rose. Je suis convaincus qu’elles sont un réel plus lors de la période avant fraie. Cela me permet très souvent de débloquer une situation souvent compliquée a cette période. Et même si les petits diamètres ont ma préférence il arrive parfois qu’une grosses pop up fluo puisse séduire une grosse femelle. »

2/ Milkimin bomb!

« Puisque je pêche de manière attractive et rapide avec mes pop-up, il me faut un micro amorçage adapté. Les Milkimin pellets ont tout pour plaire, de par leur couleur très claire et leur solubilité dans l’eau je suis certain de proposer mon montage de la manière la plus efficace possible. En stick ou avec un petit sac PVA il est possible d’allier attraction et précision. »

 

3/ Zig Rig

« Puisque c’est la période de l’année ou les températures évoluent grandement et rapidement, il n’est pas rare de constater la présence des poissons dans les différentes couches d’eau. Le zig rig est alors une très bonne alternative pour berner des carpes en quête de confort. En faisant évoluer de petites esches jaune et/ou noir a la bonne hauteur il sera possible de prendre quelques poissons bonus. »

4/ Mes lunettes!

« Si il y a une période de l’année e repérage et la traque a vue est réellement efficace c’est au printemps. Les lunettes polarisantes sont vraiment des outils indispensables pour y parvenir. Avec une bonne paire de qualité il devient facile de repérer les poissons actifs ainsi que les zones potentiellement intéressantes. Réussir a regarder des carpes s’alimenter est un atout pesant dans la balance de la réussite. »

5/ S’abstenir

« Il est souvent excitant de voire de belles carpes en quantité en mode fraie. Mais s’il vous plait, foutez-leur la paix. Laissez les frayer tranquillement. Profitez en pour regrouper un maximum d’info sur le lieux. Vous pourrez découvrir les cheptel de manière asse facile et ainsi définir vos objectifs pour la saison à venir. »

texte et crédit photos: Nicolas Levine